Initiatives

Initiatives

Gardons le lien - Mai 2020

Vous avez dit libre ?
 
Certains se demandent peut-être : pourquoi l'école Michaël n'utilise-t-elle pas Google Drive ou WhatsApp, comme "tout le monde" ? Pourquoi les cours des grands et les réunions ne se font pas sur Zoom, qui fonctionne pourtant si bien ? Ou Discord, comme de nombreuses classes de l'éducation nationale ?
À cela, j'ai deux réponses simples.
La première devrait être selon moi, la même pour toutes les écoles : parce qu'avant de signer, avant de cocher la petite case "J'accepte les conditions d'utilisations", et bien, nous, on les lit, ces conditions, et en entier.
Non, à titre personnel, je n'autoriserai pas à vie une entreprise états-unienne de collecter tout ce qu'elle souhaite sur ma personne, ma vie, ma famille, mes amis, mes collègues... Je n'accepterai pas de contribuer indirectement au gavage exponentiel du big data, qui, en lien avec des programmes d'intelligence artificielle de plus en plus performants, constituent une réelle menace pour les libertés de tous les individus de la planète.
Nous sommes dans un pays libre, et même si je désapprouve, je n'irai pas reprocher à d'autres de cocher ces petites cases. Chacun fait ce qu'il veut, je ne peux que les inviter à lire et comprendre ce que signifie réellement ce geste qui paraît si simple. En revanche, il est impensable pour moi, en tant qu'enseignant, d'exiger cela de mes élèves ou de quiconque. Mettre des personnes en situation de devoir choisir entre maintenir le contact avec l'école ou préserver leur vie privée ? Hors de question, surtout quand les alternatives existent.
La seconde, c'est que pour de nombreux usages, les logiciels libres sont plus performants que leurs équivalents dans le commerce. On les connait peu pour une raison simple : ils n'ont pas d'armées de commerciaux et de publicitaires pour les promouvoir, et ne se diffusent qu'au bouche-à-oreille.
Et pourtant, les utilisateurs de Dropbox peuvent comparer avec le logiciel Nextcloud (La plateforme Le Lien), entièrement libre. Le navigateur Mozilla Firefox n'a rien à envier à ses concurrents, il est pourtant entièrement libre et porté par une fondation qui a en préoccupation le bien commun et protège ses utilisateurs. Et qui est au courant que le fonctionnement d'internet repose quasi intégralement sur du logiciel libre ? Qu'il n'y a quasiment pas de virus sur Linux ?
Un logiciel est libre quand son code est ouvert, quand n'importe quel informaticien peut le relire, le vérifier, l'améliorer, quand n'importe qui peut l'utiliser comme il l'entend. Peut-être une des plus belles images de collaboration et d'entraide à l'échelle planétaire de notre temps.
Voilà, en quelques mots, pourquoi nous avons fait ce choix. Bien forcés par la situation de nous informatiser, il nous a apparu important de ne pas le faire "n'importe comment". C'est justement dans les moments de crise qu'il faut être vigilant, c'est dans les moments de crise que des pratiques se généralisent et se cristallisent, certaines vertueuses, d'autres délétères.
Contribuons chacun, à notre échelle, à faire grandir l'humanité lors de cette épreuve. Et vive la liberté !
 
Marius Grimaud, responsable informatique
___________________________________________________
___________________________________________________

La 2ème classe
 
Lorsque l'heure du confinement a sonné, nous venions avec la 2e classe de terminer une période de 2 semaines de dessin de formes, en s’exerçant à la symétrie horizontale. Les élèves y avaient plongé avec grand intérêt et beaucoup d'enthousiasme.
Les après-midi libres étaient consacrées à la confection de nichoirs en osier pour les oiseaux et dans la préparation des tables de multiplication en bois.
Nous avons été brutalement stoppés dans nos projets qui n'ont donc pu aboutir pour tous. Courageusement, les parents ont alors pris le relais. Nous avons cultivé et approfondi notre lien à travers le contact téléphonique aussi souvent que possible, afin que chaque famille et leur enfant puissent bénéficier d'un temps d'échanges et de témoignage de leur vécu, riche et ouvert sur leurs questions.
Nous devions commencer une période sur les sons qu'il nous restait à étudier et travailler, en partie rythmique, à une pièce de théâtre sur le Roman de Renart. Les aventures de cet incorrigible goupil devaient également nous accompagner à la fin de chaque cours. Chaque famille fut invitée, à partir des dossiers postés, à composer le menu quotidien de son enfant afin de l'accompagner là où il en était dans la consolidation de la lecture, de la numération et du calcul. Elle pouvait puiser dans les dictées et de petits textes pour les sons déjà étudiés, dans « les belles histoires de Dame, la pie bavarde » pour les nouveaux sons, et dans les histoires de Petit matin et d’Étoile du soir pour le calcul avec les quatre opérations. Les dessins de formes ont heureusement ouvert chaque séance ainsi que le travail de mémorisation de la pièce et l'exercice rythmique de tables de multiplication. Chaque jour, une nouvelle aventure de Renart était proposée à raconter ou à écouter. Les enfants ont consacré leurs après-midi à de multiples activités, de cuisine, jardinage, dessin, pratique instrumentale... et de tricot soutenus par leur professeur de travaux manuels.
Voir ici les travaux de la 2ème classe.
Nathalie Mandaroux

___________________________________________________

Renart et Les Anguilles par Juliette et son papa :
http://gregoryper.net/le-feuilleton-de-renart/
___________________________________________________

Dessin géométrique en 7ème classe
Tutoriel et dessins géométriques des élèves
___________________________________________________

Anglais
J'ai eu beaucoup de plaisir à accompagner les élèves courageux pour travailler autour de différents sujets pendant les quatre premières semaines des cours à distance.

Voici quelques extraits de leurs travaux.

5ème classe : Recette
6ème classe : Write and draw / Like-don't like
11ème classe : Poster 1 / Poster 2
 
Priscilla Korankye
___________________________________________________

L'informatique dans les grandes classes
 
Début mars, les 9ème débutent une période d'informatique au travers d'ateliers : démontage d'ordinateurs, dactylographie, manipulations de base, installation du système d'exploitation Linux, découverte du fonctionnement d'internet, initiation à la ligne de commande, protection de la vie privée sur internet, impact environnemental du numérique, création d'une page web, culture générale ... La période bat son plein.

Mi-mars, le confinement s'impose. En plein milieu de la période. L'usage du numérique, presque incontournable en temps normal, devient, pour beaucoup, l'unique moyen de rester en contact, que ce soit avec la famille, les amis, l'école, le travail, etc. Cette situation, presque irréelle, ne manquera pas d'alimenter le cours de l'an prochain lorsque avec la 12ème, nous aborderons la question de l'impact sociétal d'une communication par interface interposée !
Plus terre à terre, le confinement est aussi l'occasion pour plusieurs élèves des grandes classes de renforcer leurs réflexes sur des manipulations basiques, que ce soit dans la vitesse de frappe, la navigation entre de multiples onglets et fenêtres, la découverte de raccourcis claviers, etc.
La plateforme Le Lien basée sur Nextcloud, l'outil de visio Big Blue Button de FAI Maison, les notes collaboratives ou même les outils de développement informatique en ligne sont autant d'occasions de pratiquer.
En revanche, les cours par visio interposée, et l'impossibilité de pouvoir facilement montrer quelque chose sur l'écran d'un ou d'une élève, font régulièrement écho au cours donné le jeudi 12 mars sur l'accessibilité du numérique pour les mal-voyants. Les 9ème avaient un bandeau sur les yeux et ont tenté de naviguer sur internet à l'aide d'un lecteur d'écran, comme le feraient des aveugles ou des malvoyants : exercice difficile, car il faut s'armer de patience, recommencer plusieurs fois et essayer de se représenter, à partir de sons uniquement, la structure de ce qu'il y a à l'écran !
Malgré les difficultés, au début du confinement, les élèves de 9ème ont pu coder une page web présentant leurs projets en cours de réalisation.
Quelques exemples :
• Kohliane, la liberté d'expression ( https://9eme.ecolemichael.fr/kohliane.html )
• Mathias, sculpture d'une Vénus en gré ( https://9eme.ecolemichael.fr/mathias.html )
• Tom, un banc à dossier style rustique en noyer ( https://9eme.ecolemichael.fr/tom.html )
• Marius, sculpture d'un ours en pierre ( https://9eme.ecolemichael.fr/marius.html )

Du côté de la 10/11ème, cette année la classe a travaillé sur la création d'un démineur. Les 10ème ne me connaissaient pas encore, difficile de prendre contact pour la première fois en étant à distance ! Compte tenu du contexte, les objectifs ont été revus et la classe a principalement travaillé sur le côté visuel en HTML/CSS et la modification légère d'un programme en Javascript.
Exemple : https://jsfiddle.net/3rabk14p/
Cette période d'informatique était la dernière de l'année. J'espère retrouver les élèves l'année prochaine en chair et en os !
 
Valentin Grimaud
professeur d'informatique des grandes classes


Gardons le lien - Avril 2020
Edito :
 
Voilà maintenant un mois que toutes les écoles de France ont fermé leurs portes respectant les règles de confinement exigées par l’état. Ce fût un moment difficile pour nous tous. L’idée de dire au revoir à nos élèves pour une durée indéterminée nous a laissé dans un certain état de sidération. Mais très vite des forces nouvelles ce sont levées. 
D’abord celles de deux de nos professeurs qui en deux jours ont développé une plate-forme de travail en ligne aux multiples fonctionnalités. Grâce à elle nous pouvons garder le contact entre les élèves, les parents et les professeurs. De nombreux outils sont maintenant à notre disposition : courriel, documents pédagogiques, photos, vidéos didactiques, classes virtuelles. Tout ceci monté dans le souci de la protection des données des utilisateurs.
Soyons honnêtes, l’utilisation de l’informatique, d’internet et des différents outils a demandé un certain temps d’apprentissage et d’adaptation aux enseignants. Mais ils ont rapidement su faire preuve d’inventivité et d’imagination pour proposer aux élèves un suivi le plus adapté à leur âge et à leur situation familiale. 
En plus de l’utilisation des outils informatiques, chaque professeur de classe a choisi d’appeler régulièrement les familles pour garder le lien et répondre aux questions et inquiétudes de chacun.
Le fonctionnement général est maintenu. Le secrétariat est régulièrement présent à l’école pour relever le courrier et les messages téléphoniques, accueillir les professionnels du bâtiment, envoyer les dossiers d’inscription du jardin d’enfant et par télétravail pour la messagerie électronique. Le bâtiment continue d’être entretenu de façon régulière. Les rendez-vous essentiels comme ceux du CA et des collèges de professeurs (grand collège, collège de classe, collège de direction…) sont maintenus en audio conférence.
Cependant de nombreux moments forts de notre école ont dû être annulés ou reportés : voyage à Florence de la 11ème classe, pièce de théâtre de la 8ème classe, Nuits d’Orphée, marché de printemps …
Alors que notre pédagogie est fondée sur le lien entre chaque membre de l’école nous devons redoubler d’imagination pour l’entretenir malgré la distance. C’est aussi le moment de nous réinterroger sur les fondements. Que devons-nous apporter aux enfants ? Quelle est notre place d’enseignant ? Car il ne s’agit pas maintenant d’agir contre nos principes et de faire pour faire. Alors nous donnons de la matière aux familles qui ont courageusement pris le relais. 
Les parents deviennent enseignants. Tout comme le professeur Waldorf ils vont observer leur enfant pour agir en fonction de son autonomie, de ses difficultés et de ses forces, adapter sa journée, doser le temps de travail, de repos, de soleil (dans le jardin ou à la fenêtre bien sûr !).
Aujourd’hui, nous avons souhaité vous partager un florilège du travail des professeurs et des élèves au cours des dernières semaines.
Ella Holder
___________________________________________________

Message de L’Académie de Strasbourg

L'Académie nous demande de vous informer qu'un dispositif d'écoute téléphonique a été mis en place à votre intention. Vous en trouverez ici les coordonnées.
Cordialement,
 
Sylvie Meyer et Martine Bruck
Directrices
___________________________________________________

Travaux manuels dans les moyennes classes
 


Je tiens à remercier les élèves pour avoir partagé leurs créations et surtout pour leur humour !
Rien de tel que l'humour comme antidote, pour être capable de prendre de la distance et de garder vivants les liens sociaux.
Catherine Schwartz
 
___________________________________________________

La 3ème classe

C’est avec sérieux et enthousiasme que les élèves de troisième classe ont poursuivi leur travail, bien qu’à distance, dès que la plateforme d’échange fut en place.
Chaque matin, les élèves se sont penchés sur une fiche de consignes préparées par le professeur principal afin de suivre une routine rassurante. Ainsi, après une partie rythmique adaptée à la maison, et un dessin de forme guidé, chaque élève a pu réviser ou approfondir des notions vues en classe, en calcul puis en grammaire, durant ces 4 semaines.
Après avoir travaillé le cours principal, les élèves ont été invités à se pencher  les langues, à crocheter et tricoter, à faire de l’eurythmie. Et bien sûr à prendre du temps pour eux, à pratiquer leur instrument ou à réaliser l’activité proposée ! 
On cuisine, on bricole, on peint, on chante, on fabrique, on imagine, on rêve, on prend soin de soi. Du beau et du chaleureux tous ensemble, pour passer au mieux à travers cette période. 
Bien entendu, le tout ne s’est pas effectué de manière autonome par les élèves, bien que cette manière de travailler les a engagé à le devenir davantage. Les parents ont formidablement pris le relais, suivant les conseils fournis mais aussi faisant preuve de créativité.
En parallèle, les élèves et les familles ont pu échanger par téléphone avec leur professeur de classe, pour maintenir le lien et se raconter les nouveautés. Ils ont aussi partagé des morceaux de leur quotidien et de leurs créations sur la plateforme.  
Les vacances ont été accueillies avec joie, pour reprendre des forces et repartir tous ensemble de plus belle en mai !
Le morceau de musique que j’ai ajouté est une adaptation par Gaellia et ses enfants d’un chant que nous avions démarré en classe.
 
Justine Gallois



___________________________________________________

Allemand

En 5e classe, les élèves créent un livre autour de l’histoire du „Findefuchs“ qui parle d‘un petit renard retrouvé et adopté par une gentille renarde. 
Les élèves répondent aux questions sur le contenu, conjuguent des verbes, apprennent des nouveaux mots et complètent les textes avec leurs dessins.

Voici le devoir de Fanny

En 8e classe, les élèves ont lu une bande dessinée en allemand, répondu à des questions, appris à formuler des phrases subordonnées et des nouvelles expressions.

Ils ont dû inventer la fin de l'histoire. 

Voici la fin de la BD créée par Victor.
 
Dora Nemet
___________________________________________________

Carnet d’étoiles

Ce mardi 21 avril 2020, un ancien professeur de l'école, Patrick Giessberger a rejoint les étoiles, à l’âge de 60 ans.

Patrick était né le 9 juillet 1959 en Moselle. Son engagement pour la pédagogie s'est nourri d'une formation en Allemagne à l'issue de laquelle il a rejoint l'école de Strasbourg où il a conduit un cycle de 8 années puis un second de 4 années. 
Dans la mémoire de ceux qui l'ont connu, il reste l'un des acteurs principaux de la réunification des deux écoles Waldorf de Strasbourg : St Michel et la Robertsau. Celle-ci se concrétisera en 1991, M. Giessberger accueillant dans sa classe les élèves de 4ème classe venus de la Robertsau et Xavier Marcilly devenant le professeur de la 1ère classe commune.
Doué de beaucoup de tact, d’une grande ouverture d’esprit et cherchant toujours le dialogue, il fut l’instigateur et le porteur du conseil parents-professeurs.
En 2001, il a ressenti un appel à se consacrer autrement à la mission sociale qu'il portait profondément en son être. Il a alors rejoint l'impulsion des Universités Populaires et il est devenu directeur de celle de Sarreguemines en 2006. 
Homme de culture et de passions,  particulièrement féru de cinéma, il avait monté avec sa 8ème classe une adaptation du film de cape et d’épée Lagardère. A la fois baroudeur amoureux de la montagne et auteur,  il publia en 1999  un guide de la Slovénie, pays  d'origine de ses parents, aux éditions du Petit Futé.
Nous partageons le souvenir d'un être d'une très grande honnêteté, disponible et efficace, à l'écoute des autres et engagé dans la réalisation de ses idéaux jusqu'au terme de son parcours terrestre.
Les obsèques ont eu lieu aujourd'hui à 14h30 à Keskastel. 
Nos pensées l’accompagnent sur son chemin vers les étoiles.
 
Martine Bruck et Ella Holder
 
 
 

cours eurythmie

Le jardin partagé St Gall

Dans le cadre du PNU (Parc Naturel Urbain) dont notre Ecole est signataire, nous avons la chance de bénéficier d’une parcelle de jardin pour nos élèves. Cette parcelle est dans un jardin que l'Ecole partage avec 3 autres associations : Germes d’Espoir, PAR Enchantement et La maison du compost .

Ici, le samedi 23 avril 2016 à 16h, Olivier DUPUIS, notre nouveau président ainsi que M. Elkouby, ont inauguré la-dite parcelle. 

Lire la suite

Journal "Paysages"

Il s'agit du journal interne de notre école ... Lisez-le!

Café de la Tour

Le projet : un café associatif à proximité de l'école dans la Tour de Schloessel, la Maison du Parc Naturel Urbain (PNU), avec son beau jardin.

L'accès se fait par le petit chemin au bord de l'eau en contre bas au bord de l'église St. Paul ou par la rue de la Rotlach.

Pour commencer l'idée est d'ouvrir ce lieu pour deux vendredis par mois, à partir de 16h avec le goûter, continuer avec l'apéro, puis terminer avec une soirée à thème (dance, café philo, etc…).

tour schloessel

KOÏRA est la chorale des parents et amis de l’Ecole Steiner, née en novembre 2016.

Nous abordons un répertoire varié, avec une orientation davantage classique et sacrée jusqu’à noël. Vous êtes les bienvenus le temps d’un projet, de quelques séances ou pour une période plus longue si vous voulez progresser vocalement et affiner votre écoute.

         Détente corporelle     

                Régénération par le souffle et la vibration   

                          Joie de la voix qui résonne !

                                     Présence simultanée à soi et aux autres        

                                              Ecoute

 Nous recherchons des instrumentistes pour nous accompagner ! (Guitare, piano, accordéon, etc….)

chorale 2

 

Répétitions : Mardi 20h15-21h30, grande salle de l’école

Animée par Gaëllia Gandon,

professeur de musique à l’Education Nationale depuis 15 ans

et parent d’élèves

Contact :  06 62 87 51 43

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Suivez nous sur Facebook 

facebook

 
 

Suivez nous sur Instagram 

instagram

 

Contacter le secrétariat

Contacter le coordinateur

Contacter le webmaster

 

Mentions légales